LA SOURIS

Origines
La souris s'est installée dans l'habitation de l'homme lorsque celui-ci est devenu paysan, cultivateur de céréales. En plus d'être protégée des multiples prédateurs, la souris a vu sa nourriture devenir ainsi plus accessible et assurée.

Considérée surtout comme un fléau, un animal destructeur et aussi porteur de maladies, l'homme a essayé de l'anéantir sans y parvenir. En effet, la souris est un animal prolifique et sa plus grande qualité c'est sa grande capacité d'adaptation.

Elle a colonisé l'Europe par voie maritime dès le XVIIème siècle. On l'a alors utilisée pour la recherche. Mais son origine remonte très loin dans le temps et elle vient plus précisément de l'Asie et du Proche Orient.

Variétés


Nos amies les souris domestiques ne sont pas uniquement des souris blanches. Elles se déclinent aujourd'hui sous de nombreuses variétés (races), et participent même à des concours de beauté.
En voici quelques exemples: Albinos, angora, bicolore unie, siamoise, dumbo, etc…

Espérance de vie


En moyenne 2 ans,

Maître idéal


Il peut être tentant d'offrir des souris à des enfants, mais ce n'est pas parce que ce sont des animaux de petite taille qu'ils conviennent aux enfants.

En effet, les souris sont des animaux fragiles et leur petite taille nécessite des manipulations délicates. Il faut être bien conscient que les jeunes enfants ne sauront pas forcément juger la pression à exercer sur la souris pour la prendre en main et risqueront de lui faire mal et par conséquent, d'être mordus.

Outre l'entretien quotidien qui peut responsabiliser l'enfant, il y a aussi l'apprivoisement de ce petit animal qui demande beaucoup de patience. Il faut bien faire comprendre à l'enfant qu'il doit respecter le rythme de vie de la souris, notamment le fait qu'il ne doit pas la déranger quand elle dort, parler trop fort pour ne pas lui faire peur ect.... la souris est un animal qui peut sortir dans la journée mais qui a surtout une activité crépusculaire et nocturne plus importante.

Donc, il faut bien lui expliquer pourquoi il ne pourra pas forcément voir sa souris et l'attraper quand il en aura envie.

C'est pourquoi, le rôle des parents est primordial pour faire comprendre à l'enfant toutes ces petites choses et ils doivent surtout être présents pour superviser les sorties de l'animal. La souris reste un animal très curieux et attachant mais qui demande beaucoup d'attention et de douceur. Et pour les jeunes enfants, elle reste surtout un bon sujet d'observation.

Mâle ou femelle ?


Les femelles sont plus douces, plus calmes. Elles ont une odeur moins forte.

Les mâles ont plus de tempérament. Ils ont une odeur plus forte. Ils ont tendance à s'oublier un peu partout et à marquer davantage leur territoire. Ils se battent plus facilement pour maintenir une hiérarchie même s'ils ne sont pas avec des femelles.

Seul ou en couple?


Vous pouvez prendre un couple. Mais attention aux conséquences : vous risquez d'être envahi par un bon nombre de petites souris qui sont capables de se reproduire très tôt. En captivité, les souris se reproduisent toute l'année.

La cohabitation entre des souris qui ne se connaissent pas doit être préparée. Les bagarres liées au territoire sont malheureusement prévisibles et parfois très violentes. Il est donc important d'habituer progressivement des souris étrangères l'une à l'autre. Ne jamais mettre directement dans la même cage des souris qui ne se connaissent pas.

La cohabitation entre des jeunes souris est beaucoup plus facile qu'entre des souris adultes. Elles forment plus rapidement un groupe. Pour faire les présentations, des rencontres sur un territoire neutre peuvent suffire.

Avant de commencer, il est très important de prévoir une cage afin d'y placer la ou les nouvelles en attendant de pouvoir les faire cohabiter avec d'autres. Ne pas oublier qu'elle peut servir pour faire une période de quarantaine, si la cohabitation échoue, en cas de bagarres, en cas de maladie.

Les cages peuvent être si possible (mais pas obligatoire) proches l'une de l'autre afin que les souris puissent se sentir et faire connaissance. Le meilleur moyen de mettre ensemble des souris qui ne se connaissent pas est de mélanger leurs odeurs. On peut donc les changer de territoires plusieurs minutes tous les jours.

On peut aussi les faire se rencontrer sur un territoire neutre (sans les odeurs des souris) avec des jeux afin d'observer leurs comportements.

Si les souris apprécient d'être ensemble, on peut tenter de les placer dans une cage propre avec une litière neutre en les surveillant pendant plusieurs heures. Si les souris se battent constamment et se mordent, il faut recommencer.

Comportement

Les souris sont des petits rongeurs curieux, joueurs, et souvent plus actifs en fin de journée et la nuit. Avec patience et douceur, elles sont relativement faciles à apprivoiser et ne refusent guère le contact avec l'homme. Ce ne sont pas des compagnons naturellement agressifs, bien au contraire. Cependant, elles ne sont pas idéales pour de jeunes enfants car elles sont fragiles et peuvent glisser facilement des mains.

Les souris ne sont pas des animaux solitaires, elles doivent vivre dans la mesure du possible avec des congénères avec qui elles vont partager tout naturellement des soins du corps mais aussi bien d'autres choses. En milieu naturel, les souris vivent en grand groupe mixte dont la hiérarchie est menée par un mâle dirigeant, ce qui est bien sûr difficile à reproduire en captivité pour les problèmes liés à la reproduction.

Attention, en captivité, les femelles cohabitent généralement bien mieux entre elles que les mâles, ces derniers combattant bien souvent de manière très agressive pour le territoire et la hiérarchie, ceci qu'ils proviennent ou non de la même portée.

Ce sont des animaux très territoriaux, ce qui signifie que chaque groupe possède sa propre odeur qui lui permet de se reconnaitre. Toute nouvelle souris ne doit donc pas être intégrée brutalement dans un groupe sous peine d'avoir été introduite dans "les règles" sans quoi elle sera violemment attaquée. (voir documentation, faire cohabiter des souris )

Alimentation

A l'état sauvage, les souris ont un régime alimentaire varié. Elles sont principalement végétariennes mais ne dédaignent pas de temps à autre un apport en protéines animales (chenille, asticot, scarabée, araignée, ver de farine ect.).

En captivité, la souris se contente de ce qu'on lui donne. C'est pour cela qu'il faut bien faire attention à lui apporter une nourriture variée, équilibrée et de bonne qualité afin d'éviter carences et maladies.
L'alimentation de base des souris doit être composée de graines. Elles renferment une grosse quantité d'amidon (sucre complexe) ce qui en fait une nourriture énergétique.

Les principales graines que l'on doit trouver dans la ration sont les céréales (blé, orge, avoine, maïs, seigle, riz ect.), le millet et autres graminées.

Santé

Les souris sont à l'habitude des petits rongeurs vifs, curieux, pleins d'entrain et un changement de comportement est très souvent un des signes d'un problème de santé.

En passant du temps quotidiennement avec elles, on peut s'apercevoir que quelque chose ne va pas, agir plus vite et leur donner une chance de guérison. Malheureusement, ce n'est pas toujours le cas mais certains signes généraux doivent nous alarmer. Il ne faut pas hésiter à aller consulter un vétérinaire.

Comportement apathique, manque d'appétit, amaigrissement, poil terne, sale, ébourriffé
Eternuements, nez rouge, nez qui coule, respiration rapide, bruyante, toux, écoulement de salive
Yeux fermés, collés, rouges, larmoyants, présence de pus
Démangeaisons, croûtes, zones sans poils, pellicules blanches
Ventre gonflé, selles molles à liquides, arrière train souillé, mouillé
Tête penchée, la souris est couchée sur un côté et tourne en rond

Reproduction

Maturité sexuelle 4/6 semaines pour les femelles et 6/8 semaines pour les mâles
Période de reproduction : toute l’année, œstrus de 12 heures tous les 3/6 jours.
Nombre de petits par portée : en moyenne, 6 à 15 petits (jusqu’à 20)
Durée de la gestation : 20 et 23 jours
Durée de la lactation : 4 semaines

Les chaleurs

La femelle est en chaleur pendant 12 heures tout les 3 à 6 jours. Lorsqu'elle met bas, elle est de nouveau en chaleur dans les quelques heures qui suivent, si bien qu'elle peut attendre des petits tous les mois et ceci même pendant la lactation ! Il est préférable donc de retirer le mâle avant la naissance des petits et laisser au moins un à deux mois de repos avant une nouvelle portée.


Sources : rongeur.net ; cobayes-et-cie.e-monsite.com

Inscription newsletter

Email:

Horaires d'ouverture

Lundi au vendredi:
10h00-12h00
14h00-18h30

Samedi:
9h00-17h00